Descriptif des termites

 

Les termites, qui sont-ils ?

 

Les termites rencontrés en France appartiennent au genre des Reticulermes et sont souterrains. Hormis les reproducteurs ailés, ils redoutent en effet la lumière et la fuient, œuvrant au cœur du bois et à l’abri des regards. Comme les fourmis ou les abeilles, ils sont organisés en société, appelé « colonie », au sein de laquelle chacun des membres joue un rôle précis. Pour mieux les combattre, apprenons à reconnaître ces envahisseurs qui rongent nos arbres, nos maisons, notre patrimoine public…

 

 

  • Les ouvriers : nourrir la colonie

Ce sont eux qui provoquent les dégâts. Petits et blancs, les ouvriers sont majoritaires dans la colonie. Ils se déplacent rapidement, toujours à l’abri de la lumière, et prospectent sans relâche en franchissant tous les obstacles. Leur mission : consommer la cellulose (présente dans le bois mais aussi le papier) et la digérer, avant de la régurgiter pour nourrir les autres membres de la colonie. Ce processus alimentaire est appelé « trophallaxie ».

 

        

 

 

  • Les soldats : défendre la colonie

Blancs et de même taille que les ouvriers, ils sont moins nombreux. Ils se distinguent par une tête hypertrophiée dotée de grosses mandibules qui leur permettent de défendre la colonie contre ses ennemis (principalement les fourmis), mais pas de se nourrir. Ce sont donc les ouvriers qui assurent leur alimentation par trophallaxie.

 

 

  • Les couples reproducteurs : faire croître la colonie

En France, chaque colonie de termites compte plusieurs de ces couples. De couleur sombre, chaque couple est composé d’un mâle ayant perdu ses ailes et d’une femelle sans ailes et à l’abdomen hyper développé et aux teintes variées qui lui permet de produire plusieurs milliers d’œufs par an. La femelle reproductrice est incapable de se déplacer. Elle est aussi alimentée par les ouvriers.

 

 

  • L’essaimage : la création d’une nouvelle colonie

L’essaimage est un phénomène qui se produit une fois par an, entre janvier et avril. C’est alors que les termites manifestent leur présence au grand jour. Des centaines de reproducteurs ailés s’envolent, et des couples se forment au gré du hasard. Les plus chanceux tombent près d’une cavité dans du bois : ils peuvent alors se reproduire et créer une nouvelle population.

 

         

        

 

  • Les néoténiques : la multiplication par bouturage 

Lorsque la population est suffisamment développée, des reproducteurs secondaires font leur apparition : les néoténiques. De 5 à 6 mm de long, ils possèdent sur le dos de petites ébauches d’ailes et peuvent fonder une nouvelle colonie sans avoir à subir les agressions du monde extérieur. C’est ce que l’on appelle le « bouturage », qui se produit notamment au gré des déplacements de terre ou de gravats.

Voir aussi